Part I : Windows server 2012 & hyper-V 3 : Introduction

Hyper-V 3 Windows serveur 2012
Hyper-V 3 Windows server 2012

Article rédigé par Thomas Guillaume & moi même.

Hyper-V 3 est la solution de virtualisation de Microsoft, disponible en tant que rôle sur les systèmes d’exploitation Windows Server 2012. Cet article traitera d’Hyper-V sur un Windows Server 2012 (ou Windows Server 8), en tant que rôle. Il existe également un Hyper-V Server qui est un OS indépendant, un paragraphe y sera consacré dans cet article.


Avant d’entrer au cœur du sujet, à savoir : les nouveautés dans cette nouvelle édition de Hyper-V ainsi que les différentes étapes essentielles pour administrer les machines virtuelles, il convient de rappeler les avantages principaux de la virtualisation :

–        Réduction des coûts : moins de serveurs = gain de places, économies d’électricité …
–        Optimisation de l’utilisation des ressources matérielles.
–        Une meilleure administration du parc informatique.
–        Une mise en place simplifiée (plateforme de tests ou de production).
–        Augmentation de la disponibilité des serveurs virtualisés.

Tout d’abord, une petite liste d’upgrades d’Hyper-V fournit à l’aide d’un tableau comparatif de ce que nous avions avec Hyper-V et Windows Serveur 2008 R2 et ce que nous avons maintenant avec Hyper-V et Windows Serveur 2012, nous y avons seulement mis les upgrades que nous considérons comme les plus importantes :

Hyper-V

Windows Server 2008 R2

Windows Server 2012

Nombre de processeurs Logiques

64

160

Mémoire physique

1 TB

2 TB

Processeurs virtuels par hôte

512

1 024

Processeurs virtuels par VM

4

32

Mémoire par VM

64 GB

1 TB

VM actives

384

1 024

Nodes

16

63

Machines Virtuelles

1 000

4 000

Live Storage Migration

NON
> Quick Storage Migration avec SCVMM

Oui,
avec pour seule limite le hardware

format du Virtual disk

VHD
> 2TB

VHDx > 16TB


En ce qui concerne les nouveautés, Microsoft a également décidé de mettre le paquet, et voici ce que nous en avons retenu :

Nouveau format pour les disques virtuels, le VHDx qui permet de passer d’un disque de 2 TB précédemment à 16 TB maintenant, de plus, le VHDx offre plus de sécurité qu’un VHD en cas de coupure de courant grâce au stockage des modifications dans les metadata du VHDx. Ce format permet également d’assurer des hautes performances sur les disques à large secteur (4k).

Live Migration qui permet de migrer des VM en cours d’utilisation d’un hyper-V à un autre, sans pour autant affecter l’expérience utilisateur. Vous pouvez lancer plusieurs migrations en même temps.
Cette nouveauté sera évoquée dans un article à venir.

Storage Live Migration qui permet, comme son nom l’indique, de migrer des VHDx d’un Hyper-V à un autre pendant qu’ils sont en utilisation.

Hyper-V Replica, intégré nativement à Hyper-V 3 et qui permet la réplication asynchrone des machines virtuelles.

Extensible Virtual Switch qui permet d’isoler le traffic des VM, prioriser le traffic (en paramétrant une bande passante minimale & maximale), d’ajouter des extensions tel que le Nexus 1000 de cisco, 5Nine pour des firewalls virtuels …, Microsoft a également introduit de nouveaux outils de management pour les virtuals switchs avec PowerShell & WMI.

Snapshot Live Merge qui permet de fusionner des snapshots sans arrêter la VM.

NIC teaming qui permet de créer des regroupements de cartes réseaux pour améliorer la disponibilité et la bande passante. Le NIC teaming était déjà disponibles dans les versions de windows antérieures mais nous étions limité à des cartes Intel ou Broadcom alors que maintenant vous pouvez utiliser tout types de cartes.

– Support SMB pour les Virtuals Disks, ce qui va nous permettre de se passer des baies SAN, le stockage des machines virtuelles pourra se faire grâce aux partages SMB.

Voila pour l’introduction à Hyper-V 3 & Windows Server 2012, si vous avez des remarques / suggestions, n’hésitez pas à utiliser la section commentaires.

Le seconde partie s’intitule : Part II : Windows server 2012 & Hyper-V 3 : Installation

About Alexandre Nogard

Check Also

ISPConfig 3 : Virtualisation & Management avec OpenVZ

Après les deux précédents articles sur ISPConfig 3 : Installation d’ISPconfig 3 sur CentOs 6.4 …

ISPConfig 3 : Installation de packages supplémentaires

Dans l’article de la semaine dernière : Installation d’ISPconfig 3 sur CentOs 6.4 (Apache & …

Authentification SSH par certificat

Dans ce cour article, nous allons voir comment mettre en place une authentication SSH par …

4 comments

  1. Bon résumé des nouveautés d’hyper-V 2012 sur windows server 2012 !
    merci

  2. bonjour , je voudrais savoir sur quel type de hardware vous avez préparé votre lab ?

    car j’ai 2 serveurs ibm x3650 7979 et il s’avère qu’il n’est pas compatible avec hyper-v ,

    j’ai un rapport d’erreur : hypervisor processor startup failde (apic ID 0x4, status 0x1035) further processors in the system were not started.

    d’après mes recherches il s’avère que le hardware ne supporte pas hyper-v 2012…
    d’où ma question : sur quel type de hardware faites vous fonctionner vos hyper-v 2012 ?

    mes serveurs date de 2009…

    en espérant que vous pourrez y répondre,

    Cordialement,

  3. Merci,
    Ton article est clair et simple. J’ai pu trouver un tutoriel vidéo trouvé dans mes recherches. Voilà le lien du site en espérant que ça aide d’autres personnes ☺ http://www.alphorm.com/formation/formation-hyper-v-2012

  4. Avec le meme serveur (annee 12) les vm sont plus rapide et plus fluide sous Windows 2008 que sous Windows 2012 !!!
    Des fonctionnalitées en plus, pour des performances en moins c’est dommage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *