G4L (Ghost 4 Linux) : Backup & Restore de disques & partitions.

Ghost-for-LinuxG4L (Ghost 4 Linux) est un utilitaire plus qu’utile sous forme de Live CD , il permet le ghost de disque dur et de partitions, c’est à dire, le backup complet (backup en binaire : bit par bit, ou par système de fichier.), la compression de ce backup, ainsi que le transfert vers une autre marchine en passant par divers protocoles : NFS, CIFS (smb), sshfs, ou encore FTP. G4L met également à disposition une boite à outils avec notamment : startftpd et telnetd, qui permettent de créer un serveur ftp/telnet sur la machine, un disque dur ‘rescue’, un testDisk pour scanner et réparer les partitions endommagées, un parted, pour créer de nouvelles partitions et bien d’autres outils sympathiques :).

J’aborderai, dans ce tuto, le backup de disque dur, l’envoie sur machine distante et la restauration.

Pour commencer, nous allons télécharger g4l, puis soit le graver sur CD, soit monter l’ISO sur notre VM :).

Démarrez à partir du CD, Sélectionnez la ligne par défaut :

ghost for linux

Ensuite, sélectionnez votre langue clavier (fr-latin-9), puis quand vous arriverez ici :

g4l

Tapez g4l, étant fainéant, je préfère utiliser l’interface graphique quand elle m’est proposée :). Nous arrivons alors dans ce menu :

Ghost 4 LinuxNous avons 4 lignes :

  • Raw Mode : Permet le backup d’un disque entier, sauvegarde bit par bit, donc vous pouvez backuper n importe quel système de fichier (NTFS,ext… ).
  • File Mode : Backup de partitions, vous n’avez que quelques types de fichiers supportés : les plus communs (NTFS, ext2, ext3, ext4, reiserfs, FAT32, JFS & XFS)
  • Utilities : Regroupe tous les outils nécessaire pour un diagnostique de votre machine.
  • Show Help : le titre parle de lui même.

Nous allons utiliser le RAW Mode, Entrez donc dans le menu :

Raw Mode G4L

Nous avons 3 lignes :

  • Network Use : Faites des backups / restaurations à partir du réseau, donc en FTP ou UDPCAST.
  • Local use : Backup ou restaurations en “local”, puisque vous pouvez soit faire une backup qui sera stocké sur votre disque local, soit la stocker sur un partage de votre réseau.
  • Click’n’Clone : Permet de cloner une partition sur une autre partition du disque.

Nous allons utiliser le mode “Local use”, puisque les deux autres ne présentent pas de difficultés. Entrez donc dans ce menu :

ghost for linux

Nous allons faire un backup de notre machine, que nous allons compressé et envoyé sur un partage Windows. Pour se faire, on sélectionne la première ligne :

g4L

Remplissez de la façon suivante :

mount -t cifs //adresse-ip-de-destination/partage /mnt/local -o user=votre-user, pass=le-password

Vous devriez vous apparaitre ceci :

ghost for linux

Votre dossier est maintenant monté, nous nous rendons dans le second menu : Config Filename :

g4lIci rien de bien compliqué, entrez ce que vous voulez ;).

Dans le menu “Compression”, vous pouvez choisir quel algorithme de compression vous voulez choisir, pour ma part je laisse lzop.

Il ne reste plus qu’à se rendre dans le menu “Backup” :ghost 4 linuxOn choisit le disque ou la partition que nous voulons backup. Pour ma part j’ai pris la partition :). On clique sur “OK”.

g4LOn est sur, on clique sur “Yes” :

g4l backup

Un petit tour sur notre machine de destination pour voir si ça marche :

networkOn a de l’activité sur le réseau :), et :

folderNotre image est peu à peu copiée dans notre dossier partagé ;).

En ce qui concerne la Restauration, le processus est le même, rien de bien compliqué donc ;).

Pour toutes questions / suggestions ou remarques, merci d’utiliser les commentaires !

Et n’hésitez pas à faire tourner l’article sur les réseaux ;)

 

 

About Alexandre Nogard

Check Also

Bash Scripting : Creation de vhosts automatisés avec Certificat Lets Encrypt

Bonjour à tous, Il y a quelques temps, j’avais posté un script bash permettant de …

CentOs / RHEL : Rollback de mise à jour avec Yum history

Une mise à jour de php ou d’apache qui tourne mal, ça nous est déjà …

Twitter en CLI sur Centos 6.X

Vous avez toujours eu envie de Twitter en CLI sur CentOs ? Nous allons le …

4 comments

  1. Je ne connaissais pas du tout, au boulot on utilise plutôt CloneZilla.
    Une idée des avantages/inconvénients de celui ci part rapport à CloneZilla ?

    Sinon bon tuto, faut toujours penser à faire ces backups avant le moment fatidique ;)

  2. Bonjour, j’ai réussi hier un clonage Click’n Clone d’un disque iomega qui comportait multiple partition ext3 et une xfs sur un disque vierge de 1to avec g4l sur HirenBoot.
    Je fus bien content de ce clonage sachant que tout mes précédent essai avec Clonezilla ont bloqué en plein milieu du clonage.
    Donc oui il doit y avoir une différence, mais laquelle ? :)

  3. Salut je sais pas si tu administre toujours le site mais ta solution m’intéresse, je voulais avoir la liste des différentes compressions possibles notamment si le logiciel propose un .iso!!

    Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *